vendredi 7 avril 2017

Les otaries à fourrure des océans du sud

La peluche aux dents acérées !

A Crozet nous retrouvons 2 espèces d’otaries à fourrure : l’otarie de Kerguelen et l’otarie d’Amsterdam. Elles appartiennent toutes deux au genre Arctocephalus qui peut se traduire du grec par « qui a une tête d’ours ». Les otaries sont des carnivores qui passent une partie du temps en mer pour se nourrir et l’autre partie sur terre pour se reposer et se reproduire. Les otaries sont polygynes. Cela signifie qu’un mâle a plusieurs femelles. Pendant la période de reproduction il se compose donc un harem qu’il surveille très jalousement.

Le suivi des populations de ces 2 espèces d’otarie est assuré par Nicolas, l’ornitho de la mission 54. Ce suivi nécessite une manip à la Mare aux Elephants (ou MAE) sur 2 jours avec en bonus une nuit sous tente (cf Pointe Basse (5) : MAE ou la Mare Aux Eléphants)
Camping à MAE face à la roche percée et les rochers des Moines
*****
L’otarie de Kerguelen ou otarie à fourrure antarctique (Arctocephalus gazella) se reproduit sur les îles sub-antarctiques situées à proximité de la convergence antarctique.

Les otaries de Kerguelen à la Mare Aux Eléphants se retrouvent principalement sur des zones herbacées.

La différence entre monsieur et madame est très marquée. On parle de dimorphisme sexuel. Le mâle a un pelage brun sombre. Il peut mesurer jusqu’à 2 mètres et pèse entre 110 et 230 kg. La femelle, plus petite, est plus pâle. Elle mesure 1,4 mètres maximum et pèse entre 22 et 51 kg. Les vibrisses (moustaches) sont très longues chez ces otaries (jusqu’à 50 cm).

 Famille d’otarie de Kerguelen : à gauche la femelle et à droite le mâle. En noir, le nouveau-né du couple.
 
Otarie de Kerguelen mâle
 Otarie de Kerguelen femelle
Pup ou Jeune otarie de Kerguelen
Nouveau-né otarie de Kerguelen
*****
L’otarie d’Amsterdam ou otarie à fourrure subantractique (Arctocephalus tropicalis) se retrouve sur les îles subantarctiques mais un peu plus au nord par rapport à l’otarie de Kerguelen.

Les otaries d’Amsterdam à la Mare aux Elephants fréquentent de préférence des zones plus rocheuses.

Le pelage couleur chamois orangé sur la face et la poitrine est une caractéristique des otaries d’Amsterdam. Le mâle peut mesurer jusqu’à 2 mètres et pèse entre 80 et 165 kg. Le femelle, plus pâle que le mâle, mesure jusqu’à 1,4 mètres et pèse entre 25 et 55 kg. Le mâle porte souvent une petite crête de poils hérissés sur l’avant de la tête.

Mâle et femelle otaries d’Amsterdam
 Otarie d’Amsterdam mâle
Otarie d’Amsterdam femelle
 Pups ou jeunes otaries d’Amsterdam

*****
Confrontation entre un manchot royal et une jeune otarie de Kerguelen